La Saint-Jean, qu’est-ce que ? À l’origine, une fête païenne célébrée, le 24 juin, depuis quelques siècles, qui a, par la suite, été christianisée. On y faisait des feux de joie, on chantait et on dansait, le tout pour célébrer l’arrivée de l’été et le jour le plus long de l’année! Depuis une cinquantaine d’années, le Québec perpétue ces traditions, mais y a ôté le côté religieux. Des festivités de plus en plus importantes ont mené, en 1977, à la déclaration de ce jour comme la Fête Nationale de la province. Si au départ, il s’agissait donc d’une fête québécoise, celle-ci s’est finalement rapidement exportée au-delà de ses frontières, et le Yukon n’a pas été « épargné » !

Une nouveauté très attendue

L’organisation de l’évènement est gérée par l’Association franco-yukonnaise, qui, pour la première fois depuis le début des célébrations yukonnaises, a été approchée par le Centre de la francophonie des Amériques afin de prendre part au spectacle Constellation francophone. Ce projet inédit vise à célébrer la vitalité de la francophonie canadienne dans toute sa diversité, en proposant six spectacles simultanés dans des grandes villes du Canada : Dieppe au Nouveau-Brunswick, la ville de Québec, Ottawa, Toronto, Winnipeg et Whitehorse. Sur ces six scènes nationales, ce sont en tout plus de 400 artistes qui se succèderont, dans des spectacles musicaux et de projection. C’est une première et Virginie Hamel, la gestionnaire du projet à l’AFY, se réjouit : « Notre but est de rassembler les gens en célébrant la culture en français. On ne n’y célèbrera pas une culture francophone en particulier, mais tous les francophones qui viennent de partout, du Canada et de l’extérieur ! Certaines chansons seront écrites juste pour l’événement, rendant hommage à l’histoire de la francophonie. »

Au programme des réjouissances

Depuis 2014, les festivités se déroulent à nouveau en centre-ville (précédemment célébrées à Marsh Lake), et cette année, c’est le Parc Shipyards qui les accueillera, un symbole de l’histoire du Yukon puisque la place était utilisée, au temps des ruées vers l’or, pour la construction et la réparation de bateaux. Les réjouissances commenceront dès 17h, avec un souper offert par l’organisme Les Essentielles, des activités familiales et Daniel Boudreau en tant que DJ pour une musique d’ambiance.

À 19h, les choses sérieuses commenceront avec un premier groupe de musique, style jazz, qui laissera place au spectacle Constellation francophone à 20h. Le duo Ryan McNally et Brigitte Desjardins reprendra la scène à 22h pour la céder, une demi-heure plus tard, au groupe Soir de semaine qui achèvera la soirée.

Dans les nouveautés, on attend notamment une « porte » interactive permettant d’être en direct (et donc de communiquer) avec les visiteurs des célébrations de plusieurs autres villes canadiennes ; ainsi qu’une retransmission en Live Streaming du concert.

L’intégralité de la programmation est disponible sur le site internet de l’AFY : solstice.afy.yk.ca. Bien qu’à l’origine, il s’agisse d’une fête francophone, elle se veut aujourd’hui inclusive et ouverte à tous. Cela se ressent d’ailleurs dans le choix des artistes, où certains groupes ont des membres anglophones ! On n’hésite plus donc, et on se rend, le samedi 24 juin, dès 17h, au Parc Shipyards. L’évènement est entièrement gratuit ! Dawson ne sera pas oublié pour les festivités : Christian Proulx assurera le show, au Pitt, de 22h à 2h du matin.